Étiquette : Bernadette

Le Mot du Père Curé

Père Verlinde

Le 11 février 1858, la Vierge Marie apparaissait pour la première fois à une pauvre petite bergère, venue ramasser du bois au bord du Gave, à la sortie de Lourdes. Avant de connaître son identité, Bernadette décrivait « Aquero » comme « uno pétito damizélo » ; une jeune fille de son âge (elle lui donnait environ 12 ans), guère plus grande qu’elle. Souriante, riant même lorsque la voyante lui jette de l’eau bénite, Aquero se comporte avec beaucoup de courtoisie et même de respect : « Voulez-vous avoir la grâce de venir ici pendant quinze jours ? »

Et si nous entrions en Carême avec Sainte Bernadette, comme une réponse à l’invitation à la pénitence de celle qui se désignera comme l’« Immaculada Councepciou » ? La joie profonde qui transparaît sur le visage de la voyante durant ces rencontres privilégiées avec le ciel, témoigne que la conversion demandée est pour le plus grand bien de ceux qui y consentent.

Lire plus…

Le mot du Père Curé

Père Joseph-Marie

[row topSpace= »0″ bottomSpace= »0″]

[span3]

[/span3]
[span3][/span3]
[span3][/span3]
[span3][/span3]
[/row]

Chers amis,

Le 11 février 1858, la Vierge Marie apparaissait pour la première fois à une pauvre petite bergère, venue ramasser du bois au bord du Gave, à la sortie de Lourdes. Avant de connaître son identité, Bernadette décrivit « Aquero » comme « uno pétito damizélo » ; une jeune fille de son âge (elle lui donnait environ 12 ans), guère plus grande qu’elle (1m 40 !). Souriante, riant même lorsque la voyante lui jette de l’eau bénite, Aquero se comporte avec beaucoup de courtoisie et même de respect : « Voulez-vous avoir la grâce de venir ici pendant quinze jours ? » C’était bien la première fois de sa vie que quelqu’un vouvoyait la fille Soubirous et lui manifestait une telle déférence !

Lire plus…